Poser une goulotte électrique

Sommaire

Comme les plinthes creuses, les goulottes sont des profilés synthétiques conçus pour accueillir des conducteurs électriques. Disponibles en plusieurs sections et finitions, ils évitent d’avoir à encastrer une ligne électrique dans une saignée. Ils sont ainsi souvent utilisés pour installer un plafonnier et son interrupteur mural ou encore, pour poser une prise supplémentaire.

Voici comment poser une goulotte électrique.

Zoom sur les goulottes électriques

Une goulotte est composée de 2 éléments :

  • un fond à fixer au mur ;
  • un couvercle à emboîter par-dessus.

Le fond peut comporter une cloison (fixe ou rapportée) permettant de séparer des conducteurs de types différents.

Les goulottes sont faciles à coller au mastic colle de fixation ou à agrafer (dans du plâtre). Posées à l’avancée, elles sont découpées au fil des besoins : pour changer de direction à plat (en formant un angle droit), contourner un angle de mur rentrant ou sortant et aussi, pour achever leur trajectoire horizontale ou verticale… S’agissant d’éléments de décoration, un peu comme des baguettes d’encadrement, ces coupes exigent un minimum de soin, ce qui justifie donc l’emploi d’une scie à onglets.

À savoir : lorsqu’une goulotte doit alimenter des prises ou interrupteurs muraux, cet appareillage se pose nécessairement en saillie. Il doit alors comporter des socles spéciaux correspondant au type de goulotte mis en œuvre.

1. Définissez la trajectoire de la goulotte

  • Définissez la trajectoire des goulottes qui, pour rester discrète, n’est pas forcément la plus courte !
  • Mesurez ensuite les longueurs correspondantes. Et le cas échéant, prévoyez les accessoires de jonction (à 90°, en T, etc.).

Attention : si les elles se posent assez librement, les goulottes ne s’installent pas en diagonale. Pour qu’elles ne se fassent pas trop remarquer, faites-les par exemple circuler le long des plinthes, des menuiseries ou des angles de murs… Voyez également si vous ne pouvez pas encastrer la ligne électrique en saignée.

Consulter la fiche pratique

2. Fixez le fond des goulottes

  • Si une goulotte n’est pas posée contre un élément horizontal ou vertical (plinthe, montant de porte…), tracez un repère d’alignement à la règle et au niveau à bulle (ou avec un niveau laser de chantier).
  • Présentez le 1er profilé à sa place, pour vérifier sa longueur s’il a été raccourci ou coupé d’onglet.
  • Agrafez ensuite le profilé ou bien appliquez d’abord au dos un cordon en zigzag de mastic colle de fixation.
  • Faites de même pour les suivants jusqu’au bout du parcours de la goulotte.

Note : pour que deux goulottes se rejoignent à angle droit (90°), chaque profilé doit en principe être coupé d’onglet (à 45°) afin que les capots se raccordent esthétiquement. Mais on peut aussi cacher leurs jonctions avec des pièces de recouvrement.

3. Disposez les conducteurs

Disposez les conducteurs au fond des goulottes. Bien sûr, aucun conducteur ne doit être raccordé et sous tension !

Attention : des conducteurs de types différents ne doivent pas emprunter le même compartiment d’une goulotte (ou la même goulotte). Ceux destinés aux courants forts (alimentation de prises ou interrupteurs) doivent ainsi rester séparés de ceux qui acheminent les courants faibles (liaisons d’interphonie ou vidéophonie, câbles Ethernet…).

4. Refermez les capots

  • Refermez les capots des goulottes au fur et à mesure, sauf le dernier.
  • Raccordez ensuite les conducteurs.
  • Testez le circuit après avoir remis le courant ou enclenché sa protection.
  • Refermez le ou les capots d’extrémité.

Ces pros peuvent vous aider