Contrôle des installations électriques

Sommaire

Le contrôle des installations électriques a pour objectif principal la protection des biens et des personnes. Normes et organismes agréés assurent le contrôle des installations électriques pour éviter l’accident.

Contrôle des installations électriques : risques

Les risques d’une installation électrique hors norme sont nombreux c’est pourquoi le contrôle des installations est nécessaire et périodique en fonction de la réglementation en vigueur. Les différents risques inhérents sont :

  • l’électrocution et l’électrisation à cause d’une fuite de courant ou d’un court-circuit ;
  • d’incendie suite à un court-circuit, une décharge électrique, un échauffement, une surtension, etc.

À noter : les compagnies d’assurances peuvent ne pas dédommager un contractant en cas de sinistre suite à un incendie d’origine électrique si l’installation n'est pas aux normes ou présente un défaut de contrôle périodique.

Contrôler les installations électriques pour prévenir les risques

Le contrôle des risques électriques prévient toute défaillance et minimise les risques relatifs à une mauvaise installation. Les ERP, établissements recevant du public, ont la responsabilité de faire vérifier leur installation en prévention des risques. Les organismes chargés de la vérification contrôlent :

  • l’installation initiale ;
  • périodiquement toute installation ;
  • sur dénonciation/recommandation de l'inspecteur du travail ;
  • la conformité d’une installation électrique de logement avant le passage du Consuel ;
  • les installations temporaires électriques ;
  • la conformité de toute installation en conformité avec la réglementation concernée ;
  • les causes de tout dysfonctionnement ;
  • les différents points chauds d’une installation ;
  • l’optimisation d’une consommation, etc.

À noter :la prestation offerte par l’organisme agréé est fonction de ses compétences. Il est nécessaire de se rapprocher d’un organisme compétent pour le contrôle des installations électriques particulières.

Contrôle des installations électriques d'un logement

L’installation électrique d’un logement doit répondre à la réglementation en vigueur normalisée par la NF C 15-100. La norme régit entre autres :

  • le choix des appareillages : disjoncteurs différentiels, interrupteurs, etc. ;
  • les prises et les interrupteurs de l’installation ;
  • les couleurs des fils électriques représentant la phase, le neutre et la terre ;
  • le tableau électrique et son implantation ;
  • la mise à la terre, les gaines isolantes ;
  • le respect du schéma électrique, etc.

Le contrôle des installations électriques de l’habitat est assuré par le Consuel, Comité national pour la sécurité des usagers de l’électricité. Le contrôle par un agent agréé a lieu après demande du concerné. Une attestation de conformité est délivrée pour la mise sous tension de toute installation réglementaire et une contre-visite sanctionne une installation hors norme.

Contrôle des installations électriques : qui contacter ?

Le particulier comme le professionnel peut faire appel à différents organismes en fonction de son besoin et du type de contrôle des installations électriques nécessaire. En fonction des besoins, il convient de se rapprocher :

  • du Consuel pour toute validation d’une installation électrique de logement ;
  • d’organisme privé pour toute prévérification avant le passage du Consuel, voire d’un électricien agrémenté ;
  • d’organisme privé pour toute demande de contrôle des installations électriques particulières (secteur professionnel ou ERP).

Coût d'un contrôle des installations électriques

Les prix sont variables et relatifs à la prestation. Si vous êtes un particulier, pour la demande d’un contrôle des installations électriques comptez environ :

  • 120 € pour la visite d’un agent du Consuel pour les installations à usage domestique ;
  • 160 € pour la visite d’un agent du Consuel et pour la production d’électricité à usage d’habitation (contrôle d'éolienne, de panneaux photovoltaïques, etc.) ;
  • 190 € la contre-visite d’un agent du Consuel.

À noter : le montant de tout autre contrôle des installations électriques est inhérent à l’installation de l’établissement concerné.

Ces pros peuvent vous aider